DÉFINITION

« Tae » signifie pied, « Kwon » signifie poing, « Do » signifie art. Le taekwondo est donc « la voie du combat par les poings et les pieds ».

QU’EST-CE QUE LE TAEKWONDO?

Il n’est pas facile de donner une définition simple du taekwondo parce qu’il se présente sous différentes formes et qu’il est en constante évolution.

Si on tente de définir le taekwondo en fonction de la façon dont il est pratiqué dans les différents clubs, on dira qu’il s’agit d’un sport de combat olympique dont l’objectif consiste à marquer des points en frappant la partie supérieure du corps de l’adversaire avec les pieds.

Si on tente de définir le taekwondo en fonction de sa véritable origine, on dira plutôt qu’il s’agit d’un art martial très efficace utilisé par l’armée coréenne et dont l’objectif était de faire d’une frappe, un mort, d’où le recours privilégié aux coups de pied en raison de la puissance des jambes et de leur portée.

D’autres diront qu’il s’agit d’un art martial coréen très populaire semblable au karaté shotokan, mais qui met davantage l’accent sur l’utilisation des pieds.

Le taekwondo regroupe une grande variété de styles parce qu’au fil des ans les différents clubs, les différents instructeurs et les différentes fédérations ont favorisé certains aspects du sport plus que d’autres. Le taekwondo est donc un art martial dans la plus pure tradition asiatique, en plus d’être un sport ayant rompu tout lien avec ses origines.

ÉLÉMENTS QUI DIFFÉRENCIENT LE TAEKWONDO DES AUTRES ARTS MARTIAUX

Le taekwondo se pratique sans armes, ne permet ni les prises ni les projections. Par conséquent, il fait partie des arts martiaux de frappe. À ce titre, il se distingue principalement des autres arts martiaux par l’importance qu’on accorde aux coups de pieds et par la hauteur des frappes exécutées avec les pieds.

BREF HISTORIQUE

Le taekwondo est né en Corée et se fonde sur deux arts martiaux traditionnels, le Soo Bakh Do et le Taekkyon, ainsi que sur le karaté. Le moment exact de sa création n’est pas clairement établi, mais il semble qu’après la libération de la Corée (1945), plusieurs écoles (Kwans) sont apparues dans ce pays, chacune enseignant sa propre version de cet art martial. Dix ans plus tard, la majorité des Kwans décident d’unir leurs efforts et de créer le Tae Soo Do.

En 1961, l’association de Tae Soo Do devient l’Union coréenne de taekwondo, d’où l’origine du nom actuel. Vers 1965, cette union sera remplacée par l’Association coréenne de taekwondo et la Fédération internationale de Taekwondo (ITF) est mise en place.

En 1971, le taekwondo devient officiellement le sport national de la Corée et on l’enseigne dans les écoles. Vers 1973, à la suite de différends idéologiques, l’International Taekwondo Federation (ITF) se sépare de la Corée et déplace son siège social au Canada. La Corée crée alors la World Taekwondo Federation (WTF) pour la remplacer.

Au Québec, c’est au début des années 70 que le taekwondo voit le jour avec l’arrivée à Québec de Maître Trân Trieû Quân qui fonde le Club de taekwondo de Sainte-Foy. Notre club est donc l’un des plus vieux clubs de la province!

On estime que plus de 30 millions d’adeptes pratiquent aujourd’hui le taekwondo sur les cinq continents et qu’environ deux millions d’entre eux détiennent une ceinture noire.

ITF ET WTF : LA DIFFÉRENCE?

Encore aujourd’hui les deux fédérations – International Taekwondo Federation (ITF) et World Taekwondo Federation (WTF) – continuent de coexister, ce qui contribue à maintenir une certaine confusion sur la nature même du taekwondo. Chaque fédération insiste sur des aspects différents de la discipline. On ne peut considérer qu’un style soit supérieur à l’autre puisque les objectifs ne sont pas les mêmes.

Le style ITF se veut plus traditionnel et adopte une orientation rattachée davantage à « l’art martial » en soi. On mise principalement sur la pratique de techniques originales optimisées pour le déploiement de la puissance.

Le style WTF mise davantage sur l’aspect sportif de la discipline, surtout depuis que le sport pratiqué au sein de cette fédération est reconnu comme discipline olympique. Le sport est plus évolutif et les techniques enseignées visent à optimiser la vitesse d’exécution.

Récemment, certains efforts ont été accomplis pour tenter d’unifier les deux fédérations, mais il faudra probablement attendre l’arrivée d’une nouvelle génération de dirigeants pour que s’apaisent enfin les vieilles querelles…

LE CREDO DU TAEKWONDO

Le taekwondo prône une philosophie qui met la force au service de la justice dans le but de construire un monde plus pacifique. Fondé sur la discipline personnelle, le taekwondo enseigne des valeurs de société importantes. Le respect de l’autre, la droiture, le sens des responsabilités et l’autonomie sont des valeurs humaines faisant partie intégrante des objectifs d’apprentissage de cet art martial qu’est le taekwondo.

Les adeptes ont l’habitude de réciter le credo avant le début de leur cours pour se remémorer les valeurs importantes qui sous-tendent la pratique de la discipline et pour se rappeler des qualités qu’ils devraient tendre à cultiver:

  • Courtoisie
  • Intégrité
  • Persévérance
  • Contrôle de soi
  • Courage

SERMENT DE L’ADEPTE

Le serment de l’adepte expose les comportements que ce dernier doit adopter. Les élèves apprennent à bâtir un monde meilleur grâce à la paix, à la justice et à la liberté et ils honorent leur promesse chaque fois qu’ils récitent le serment de l’adepte. C’est une source d’inspiration pour les aider à prendre de bonnes décisions. En effet, ce que nous apprenons au taekwondo peut nous aider à améliorer chacun des aspects de notre vie. Vivre selon le mode de vie du taekwondo nous permet de satisfaire le besoin d’atteindre un certain équilibre et nous donne les outils nécessaires pour prendre des décisions qui se fondent sur des principes moraux solides:

  • J’observerai le credo du taekwondo
  • Je respecterai mon instructeur et les seniors
  • Je n’utiliserai jamais le taekwondo à mauvais escient
  • Je serai champion de la liberté et de la justice
  • Je bâtirai un monde meilleur et pacifique

LES BIENFAITS DU TAEKWONDO

Le taekwondo est un sport qui permet d’améliorer l’ensemble de la condition physique et l’état de santé en général.

Grâce à l’exécution de formes, d’enchaînements et de jeux de combat, le taekwondo permet d’améliorer les réflexes, la coordination, la précision des mouvements ainsi que l’équilibre. Il permet également de développer la souplesse, l’agilité et la force musculaire, aptitudes nécessaires pour effectuer les frappes en hauteur.

Antidote au stress et à l’anxiété, le taekwondo permet d’oublier les tracas professionnels et familiaux.

Le taekwondo permet aussi à l’adepte qui affronte un partenaire de prendre conscience de ses craintes naturelles devant la confrontation, d’améliorer sa confiance en ses moyens et d’acquérir l’assurance nécessaire en situation de conflit.

Évidemment, ces bienfaits gagnent en importance lorsque le sport est pratiqué de manière assidue. Le taekwondo propose une variété d’aspects divertissants qui permettent de maintenir l’intérêt pour celui qui le pratique. D’abord, les nouvelles habiletés qu’on cherche constamment à développer permettent de stimuler l’enseignement et de maintenir le goût de poursuivre grâce à un apprentissage dynamique. Ensuite, le passage d’un niveau de ceinture à l’autre, marqué par le changement de couleur, permet de mesurer la progression et l’accomplissement. Enfin, les notions philosophiques propres à la culture asiatique et le concept d’auto-défense présents au sein de ce sport en rejoignent plus d’un.

ET POUR LES ENFANTS?

Tout ce qui a été mentionné jusqu’ici s’applique non seulement aux enfants, mais on constate que ce sont ces derniers qui tirent le plus profit de la pratique du taekwondo.

En effet, on observe souvent chez les enfants une augmentation du niveau de concentration à l’école et une réduction de l’hyperactivité et de l’agressivité, probablement parce que le taekwondo permet aux enfants de se dépenser, même de se défouler, et ce, dans un environnement contrôlé et régi par des règles strictes.

Grâce à un encadrement qui prône la courtoisie, l’intégrité et le contrôle de soi, l’enfant est encouragé à développer une conception pacifique du monde et un bon esprit sportif. En outre, on l’amène à comprendre le sens véritable du respect de l’autre. L’enfant qui est confronté à des situations où il est tantôt vainqueur, tantôt vaincu apprend rapidement à se mettre dans la peau de l’autre et, par conséquent, à le respecter. De cette façon, on permet chez l’enfant l’apprentissage de l’échec, la persévérance et l’esprit d’équipe.